L'organisation idéale d'un poste de travail informatique

 

Le travail sur écran dans de mauvaises conditions peut engendrer de la fatigue oculaire, ces troubles posturaux, des maux de tête et un état de nervosité et de stress.

Les troubles évoqués sont gênants et il faut y remédier. Toutefois, les craintes maintes fois exprimées que l'écran de visualisation causerait des maladies professionnelles n'ont pas trouvé confirmation à ce jour.

Le travail à l'écran peut remplir deux fonctions principales :

§        La saisie des données : dans ce cas, le regard est le plus souvent dirigé sur les documents ;

§         La communication, qui consiste à échanger des informations : dans ce cas, le regard se concentre plutôt sur l'écran et le travail des doigts sur le clavier est moins intense que lorsqu'il s'agit d'entrer des données. 

Comment disposer l'écran :

Le bord supérieur de l'écran doit se situer dans la ligne d'horizon des yeux ou légèrement en dessous.

Les yeux doivent être de 50 à 75 cm de l'écran en ligne  droite avec le haut ou le centre de l'écran

Réglez l'intensité lumineuse et le contraste à un niveau confortable. Adaptez ces réglages si l'éclairement du local change au cours de la journée. Ne jamais placer l'écran à contre-jour

À haute résolution (1024 x 768) le taux de rafraîchissement (70 Mhz) est parfois insuffisant et l'œil perçoit le sautillement de l'image à l'écran. Dans ce cas, réduisez la résolution vers 800 x 600 ou moins.

Choisissez de préférence des polices de caractères nettes et bien lisibles. Rien ne sert de surcharger l'écran pour sauter une étape et être obligé de vous arrachez les yeux pour tout lire

Nettoyez régulièrement l'écran, la poussière en diminue la lisibilité.

Un appui suffisant sera ménagé devant le clavier pour l'appui des mains. Les touches doivent pouvoir être frappées facilement sans plier les poignets.

Le document doit être placé de façon à ce qu'il se trouve à la même distance des yeux que l'écran. En cas d’utilisation d’un support de document, la distance et l'inclinaison devront être identiques à celles de l'écran afin de limiter les efforts d'accommodation visuelle

Regard dirigé sur le document Saisie de données

Regard dirigé sur l'écran Communication

Comment disposer le clavier : 

Le clavier doit se situer sous l'extension des mains lorsque le bras et l'avant-bras sont en angle droit.

Ne pas mettre le clavier sur le bureau qui se trouve à plus de 74 cm du sol. Si nécessaire, achetez ou confectionnez un tiroir coulissant qui se place sous le bureau. Prenez-le assez large pour pouvoir y placer aussi la souris et limiter les déplacements du clavier à la souris.

Plus le clavier est large, plus il vous force à faire des déplacements répétitifs et inutiles.

Le poignet ne doit pas être en angle avec la main. L'avant-bras, le poignet et la main doivent être en ligne droite. Réglez l'inclinaison du clavier à l'aide de ses pattes. Evitez les postures extrêmes du poignet, tel qu'illustré

 

Comment disposer la souris :

La souris ne doit pas être trop loin du clavier car elle provoque des mouvements trop violents et répétitifs lorsque vous passez du clavier à la souris. Préférez les raccourcis du clavier (exemple Ctrl et Esc pour ouvrir le menu Démarrer et les flèches de déplacement) au lieu de constamment déplacer votre main (droite ou gauche) pour atteindre la souris.

Pour l'utilisation constante de la souris, placez-la sur une petite table à côté de votre chaise. Vous pourrez ainsi y déposer votre coude

 

Avoir un bureau adapté :

Il faut que la surface du bureau offre la place nécessaire (largeur de 160 cm / profondeur de 90 cm ) et qu'il y ait suffisamment de place pour les jambes sous le bureau.

Le bureau ne doit pas être plus haut que les accoudoirs.

Un support pour les pieds peut constituer un accessoire utile pour les personnes de petite taille. Choisissez-le assez grand et antidérapent. 

Avoir un siège adapté :

Votre siège doit avoir 5 roues adaptées au revêtement du sol et l’assise doit être de forme correcte et rembourrée.

Asseyez-vous au fond du siège de manière à ce que la colonne lombaire soit bien soutenue et réglez-le de façon à ce que :

  • Le corps doit être assis à angle droit (tronc et bassin) et le dossier peut être incliné vers l'arrière de 10° à 20° au maximum.

  • Vos pieds doivent pouvoir être à plat sur le sol pour soulager le dessous de vos cuisses du poids total de vos jambes.

  • Les genoux doivent être plus hauts que le bas du bassin pour répartir le poids et vous forcer à appuyer votre dos au lieu d'être recourbé vers l'avant et forcer le cou à soutenir la tête en angle. L'angle provoque un effet de levier qui rend la tête plus pesante et force les muscles du cou et des épaules.

  • Astuce : réglez la hauteur de l’assise du siège sous le niveau de la rotule

  • L'angle bras / avant-bras ne peut être inférieur à 90°; les avant-bras doivent reposer sans effort sur la table ;

  • Le réglage avant / arrière du dossier détermine la profondeur; elle est correcte lorsqu'il reste une largeur de main entre le creux du genou et le bord du siège, lorsque vous êtes assis contre le dossier. 

Utiliser un éclairage adapté :

Les fenêtres, les luminaires et les reflets provenant des surfaces brillantes ou des revêtements clairs peuvent produire des reflets sur l'écran. La disposition idéale est celle où l'écran est perpendiculaire aux fenêtres (évitez les écrans dos ou face à une fenêtre).

Faites varier l'inclinaison de l'écran pour éviter les reflets des luminaires.

Utilisez les stores à lamelles verticales ou les rideaux pour éviter l'éblouissement.

Eteignez (si possible) le luminaire qui est source de reflet sur l'écran.

Changer de position et faites des pauses :

L'activité doit être organisée de telle sorte que le temps de travail quotidien sur écran soit périodiquement interrompu par des pauses ou des changements d'activité (position debout, position assise, déplacements).

Durant le travail sur écran, alterner les positions inclinées vers l'arrière et droite (siège redressé).

Il est vivement conseillé d'interrompre la station assise toutes les trente minutes, en se levant pour faire quelques pas ou quelques exercices d'équilibre afin d'assouplir la musculature crispée et d'en favoriser l'irrigation sanguine.

En conclusion : tous les éléments d'un poste de travail sont interdépendants ; n’en négligez aucun ….

 

Sources : FAMEDI - Service Médical Interentreprises, rue des Chartreux 45 à 1000 Bruxelles

Centre Ergonomique Suisse - Geneve